Les circulations touristiques passées
Commémoration des 150 ans de la gare de Guingamp PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Le samedi 7 octobre 2013, les CFCB participaient à la commémoration de l'arrivée du premier train en gare de Guingamp il y a 150 ans. C'est en effet le 7 septembre 1863 que la Compagnie des Chemins de Fer de l'Ouest ouvrait à la circulation le tronçon Rennes Guingamp, suivi deux ans plus tard de Guingamp Brest. Pour célébrer cet anniversaire, Guingamp Communauté (le communauté de communes) avait mis sur pied un programme s’étalant sur plusieurs semaines, et qui commençait par la célébration officielle en gare. Le public pouvait visiter une rame TGV A tandis que le train CFCB, composé de l'autorail X2830 et de la remorque XR96005, affrété par Guingamp Communauté, a effectué deux allers-retours entre Guingamp et Pontrieux, sur la ligne de Paimpol.

Parti de St Brieuc à 10h40 sans voyageurs, le train 21031 reçu sur voie 3 à Guingamp, a quitté cette gare à 11h30 pour Pontrieux avec les officiels : après remise en tête de l'autorail, l'équipe CFCB a pu se restaurer au buffet qui était organisé devant la gare avant de repartir à 13h23 pour Guingamp en 21030. Le stationnement à Pontrieux donna également l'occasion de voir côte à côte en gare l'X2830 et la 141 TB 424, arrivée de Paimpol à 13h16 avec la rame de la "Vapeur du Trieux". A l'arrivée à Guingamp (cette fois sur voie 5), nouvelle remise en tête et refoulement jusqu'au passage pour laisser suffisamment de place au 73575 du 855330 arrivant de Carhaix.

L'X2830 aux côtés de la 141TB424 en gare de Pontrieux

Nouveau départ à 15h30 pour le "grand public". Les organisateurs avaient mis en place un système de billets à retirer chez les commerçants et il y avait vraiment affluence ! Tout le monde a pu être placé  et nous sommes partis en 21033 pour ce deuxième voyage avec 151 voyageurs, avec un léger retard lié au train qui nous précédait . Après un arrêt plus court que la première fois à Pontrieux, nous sommes rentrés à Guingamp où nous avons laissé nos voyageurs, avant de poursuivre à vide vers St Brieuc.

Le matériel a ensuite été garé voie 21bis, dans l'attente de la prochaine sortie.

 
Sortie à Paimpol le 10 août 2013. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel JOINDOT   

Le samedi 10 août 2013, les CFCB proposaient un aller-retour Loudéac St Brieuc Guingamp Paimpol à l’occasion du Festival du Chant de Marins qui se tenait dans cette ville. Parti à 7h45 de Loudéac en train 304, l’X 2830 a atteint à 9h10 la gare de Saint Brieuc où la remorque XR96005, préalablement mise à quai sur voie E par la BB 63958, a été attelée.

L’ensemble a pris le départ pour Paimpol à 9h30 (train 21009).

A l’arrivée en gare de Paimpol vers 11h00, nous avons rencontré la 141 TB 424 en tête de la rame de la « Vapeur du Trieux » qui attendait notre arrivée pour s’engager sur la voie unique en direction de Pontrieux. Nous avons ensuite procédé au changement d’extrémité de l’autorail et l’ensemble a été garé, prêt pour le départ, sur le tiroir en fond de gare.

La 141 TB est revenue à 16h27 avec sa rame. Après le départ du train 855428 à destination de Guingamp à 16h38, la machine à vapeur a été remise en tête de sa rame en utilisant la portion du tiroir libre devant l’X 2830, puis ce dernier et la remorque ont été mis à quai pour le départ.

Nous avons quitté Paimpol à 17h08 en observant des arrêts photos dans des endroits caractéristiques de la ligne, la gare de Lancerf au bord de l’estuaire, la halte de Frynaudour près du viaduc du même nom au dessus du Leff, la gare de Pontrieux où nous avons croisé le 855459 assuré par un X73500 et enfin Brélidy-Plouec où nous avons pu voir les restes du château d’eau des Chemins de Fer des Côtes du Nord ainsi qu’une petite draisine caractéristique du Réseau Breton.

L'X 2830 et la remorque XR96005 en gare de Lancerf, au bord du Trieux.

Après un arrêt de 4 min à Guingamp (18h50/54), le train a continué vers Saint Brieuc atteint à 19h20. Après coupe de la remorque et garage voie 21bis par la BB 63958, l’autorail est reparti en solo vers Loudéac à 19h45 en train 305.

A l’aller comme au retour, ce voyage aura permis à nos voyageurs de découvrir l’une des plus belles lignes de Bretagne, en particulier la section Pontrieux Paimpol qui offre des vues magnifiques sur l’estuaire du Trieux que nous avons vu à marée haute le matin et à marée basse le soir.

 
Voyage à Quiberon le 29 juin 2013 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Le 29 juin 2013, les CFCB organisaient leur troisième sortie en dehors de la ligne Saint Brieuc Loudéac, entre Loudéac et Quiberon via St Brieuc Rennes et Auray.

La journée a été particulièrement longue pour l’équipe CFCB puisque c’est à 4h35 que l’X 2830 a quitté Saint Brieuc à destination de La Motte, où nous avons pris les voyageurs de Loudéac (gare inaccessible en raison de la coupure de la ligne au PN 44 pour réalisation d’un pont rails). Parti de La Motte à 5h43, le train 306 a atteint Saint Brieuc à 6h45, pour en repartir à 7h00 en 21004/5 à destination de Lamballe, Rennes, Redon, Auray et Quiberon, atteint à 10h59.

A partir d’Auray, nous avons quitté la double voie électrifiée Redon Quimper pour nous engager sur la voie unique de Quiberon, sur laquelle de brefs arrêts photos ont été observés aux Sables Blancs et à l’Isthme, sous un ciel totalement couvert. Cette ligne, desservie par le « Tire bouchon », n’est ouverte que de la fin juin au début septembre, afin de permettre un accès facile à la presqu’île en évitant les embouteillages : samedi elle était bien sûr déjà ouverte, mais avec une desserte encore réduite qui permettait d’inscrire notre train dans le graphique.

L'X 2830 à l'Isthme.

L’arrêt de près de six heures à Quiberon a permis aux voyageurs et à l’équipe technique CFCB de se restaurer, de parcourir la ville déjà animée et de se promener le long de la plage. Il y avait suffisamment à faire pour ne pas s’ennuyer. Vers 16h, le soleil a enfin percé et les nuages ont commencé à se dissiper, offrant l’occasion de faire des photos sous une très belle lumière.

Le train 21006/7 a quitté la gare de Quiberon à 16h55, juste après l’arrivée du 855125 en provenance d’Auray, assuré par les X 2141 et 2115 encadrant deux remorques XR 6100. Un arrêt à l’Isthme, sous un soleil magnifique, a permis à chacun de remplir la « boîte à photos » dans ce site superbe, puis nous avons repris notre route en direction d’Auray, Redon, Rennes, Lamballe et St Brieuc, sous un ciel tout bleu.

Arrivé à Saint Brieuc à 20h45, notre train en est reparti à 20h50 en 305 en direction de La Motte (arrivée 21h52), avant de rentrer à vide à Saint Brieuc. L’engin était enfin garé à 23h15, soit près de 19h après son départ, après avoir parcouru 730 km !

 
Les Trains du Père Noël 2012 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Comme en 2010 et 2011, le Père Noël a repris les autorails des CFCB pour un voyage en compagnie de petits et grands sur la ligne Saint Brieuc Loudéac. Mais cette année ce  ne sont pas moins de quatre trains qui ont circulé, trois au départ de St Brieuc les 8, 9 et 22 décembre et un au départ d’Uzel le 16 : les travaux du PN 44 entraînant la fermeture du tronçon Uzel Loudéac ne nous ont pas permis de partir de cette gare.

Près de 500 voyageurs, petits et grands, ont été transportés en quatre jours de circulation par l’autorail X 2830 accompagné les 9, 16 et 22 décembre de la remorque XR6202 qui entame une nouvelle carrière aux CFCB après avoir roulé pour TER Bretagne. L'intérieur des trains avait été décoré pour créer une ambiance de Noël joyeuse et conviviale.

A chaque voyage, l’autorail s’est arrêté dans la campagne pour prendre le Père Noël qui nous attendait au bord de la voie. Quelques kilomètres plus loin, le train atteignait sa destination finale (Ploeuc L’Hermitage pour les trains de Saint Brieuc ou Plaintel pour le train d’Uzel) où un goûter attendait nos voyageurs, en présence du Père Noël qui avait choisi de passer l’après-midi avec nous. Pendant ce temps, l'équipe technique des CFCB assurait la remise en tête de l'autorail pour le retour, effectuée à Uzel pour les trains terminant à Ploeuc L'Hermitage et à Plaintel pour celui du 16 décembre.

Après cet épisode convivial, il fallait prendre le chemin du retour ; le Père Noël montait dans le train et  faisait encore un petit bout de chemin avec nous avant de nous quitter définitivement.

Ces manifestations n'ont été possibles que grâce au travail de toute l'équipe CFCB qui les préparait depuis des mois et à la contribution essentielle des volontaires de l'association l'Ile aux Enfants d'Haïti, notre partenaire depuis plusieurs années.

A l’année prochaine !

 

Le Père Noël fait le tour de l'autorail, sous le regard des enfants, avant de monter à bord.

 
Participation au tournage du film Malavita à Sées PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Dans la nuit du 18 au 19 octobre 2012, l’autorail X 2830 a participé au tournage du film « Malavita », du réalisateur Luc Besson, en gare de Sées, dans l’Orne, sur la ligne Le Mans Argentan. C’est la première fois qu’un train des CFCB participait à un tournage de film : à cette occasion, l’autorail X 2830 avait retrouvé un magnifique logo SNCF à lettres dorées.

Parti de St Brieuc à 8h56 sous le numéro 804700, l’engin atteignait Rennes à 10h09 et marquait dans cette gare un arrêt d’une dizaine de minutes. Il continuait ensuite en direction du Mans : après un très court arrêt en gare, nous avons emprunté le contournement du Mans, itinéraire normalement non parcouru par les trains de voyageurs, afin de respecter l’orientation de l’engin souhaitée par le réalisateur. Après avoir parcouru la boucle, nous rejoignions la ligne Le Mans Rennes, que nous allions quitter peu après à la bifurcation de Petite Croix pour nous engager sur la double voie , non électrifiée conduisant vers Alençon, Argentan et Mézidon. Après un bref arrêt photo à La Hutte Coulombiers, la gare d’Alençon était atteinte à 13h48, après cinq heures de trajet dont la plus grande partie sous la pluie et l’autorail géré sur voie de service, à côté d’un AGC thermique.

L’après-midi était mise à profit pour l’ultime préparation de l’autorail et aussi une séance de photos devant le poste 1 d’Alençon qui a jusqu’ici été épargné par la modernisation, le block manuel restant en service entre Alençon et Surdon.

Vers 22H30, nous quittions Alençon pour Sées, distant de 20 km, atteint vers 23h30, le temps de parcours s’expliquant par les contraintes d’une circulation à contrevoie.

Le tournage en gare de Sées dura jusqu’à 3h30, après quoi ce fut le retour vers Alençon pour quelques heures de repos.

L’X 2830 repartait à 10h53 en direction de Saint Brieuc sous le numéro 770988. Après rebroussement au Mans, nous reprenions la direction de Rennes et St Brieuc. Deux garages en ligne étaient prévus pour laisser passer des circulations impaires : à Neau entre Le Mans et Rennes de 12h27 à 13h12 et à La Brohinière entre Rennes et St Brieuc de 14h52 à 15h02.

Nous atteignions notre destination finale à 15h47. Ce périple de 680 km et la découverte du monde du cinéma ont été pour tous les participants une belle aventure.

 
«DébutPrécédent1234567SuivantFin»

Page 3 sur 7